Retour à la liste

Étude de temps et mouvements

Produire au moindre coût en deux temps, trois mouvements

Qui n'a pas entendu parler du taylorisme ? Ce système d'organisation du travail, trop souvent décrié, se base notamment sur des études de temps et mouvements. Les études de ce genre ont été introduites par Frederick W. Taylor vers 1880, puis développées par Frank et Lillian Gilberth au début du XXe siècle.

Aujourd'hui, l'étude de temps et mouvements est l'examen systématique, objectif et critique de chacun des facteurs (méthode, produit, aménagement du poste de travail, procédés, outils, etc.) qui influencent l'efficacité des éléments composant une tâche donnée ou un groupe de tâches, dans le but d'améliorer la productivité du travail.

Comment s'y prend-on ? La tâche étudiée est subdivisée en différentes opérations mesurables appelées éléments de travail. Chacun de ces éléments est analysé de façon scientifique afin de minimiser les mouvements et déplacements nécessaires à l'exécution de la tâche. Les éléments de travail sont chronométrés et peuvent être « standardisés » de manière à créer une norme de rendement fort utile pour :

  • comparer l'efficacité de différentes conceptions ou méthodes de travail
  • améliorer le mode opératoire d'une tâche
  • équilibrer les charges entre les membres d'une équipe
  • équilibrer une ligne de fabrication
  • déterminer le nombre optimal de machines à confier à un opérateur
  • planifier la production en vue de maximiser l'utilisation des ressources
  • évaluer les coûts unitaires de main-d'oeuvre pour établir le prix de revient
  • contrôler la main-d'oeuvre.

L'étude de temps et mouvements peut porter sur une tâche en particulier tout aussi bien que sur l'ensemble des tâches d'un processus de fabrication ou de service.

Les résultats escomptés

  • Ciblage des produits ou services à améliorer pour augmenter leur rentabilité.
  • Élimination des mouvements inutiles lors de l'exécution d'une tâche.
  • Réduction du temps et des coûts de réalisation des produits ou services.
  • Obtention de temps standards réalistes.
  • Capacité d'évaluer les ressources requises pour effectuer un certain travail.

Les conditions de succès

  • Faire l'étude de temps et mouvements de façon ouverte et rigoureuse.
  • Impliquer les employés dans l'analyse de leur temps.
  • Sensibiliser les employés à l'importance d'avoir des temps précis pour assurer la rentabilité de l'organisation.
  • Rémunérer les employés selon leur productivité tout en maintenant la qualité du produit ou du service.
  • S'assurer que l'étude porte sur un mode opératoire stable.
Retour en haut
avril 2014
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
FORMATION 
COMPLET 
24 janvier
Félicitations à la nouvelle cohorte des certifiés Ceinture noire Lean Six sigma du Mouvement québécois de la qualité!

Le 15 janvier dernier, les nouveaux certifiés Ceinture noire Lean Six sigma ont été conviés...

10 janvier
Devenez évaluateur pour les Grands Prix québécois de la qualité

Joignez une équipe dynamique! 

Le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de...

05 décembre
Appel de candidatures : Grands Prix québécois de la qualité 2014

Saisissez votre dernière chance de poser la candidature de votre organisation aux Grands Prix québécois de la...