Fiche outil

Boîte à idées

Contenu réservé aux membres

Combiner aléatoirement des options pour trouver des solutions

Certains d’entre vous ont peut-être vu des sites web proposant un tableau générateur de langue de bois. Chaque colonne du tableau contient une série de membres de phrase typiques du langage bureaucratique. En choisissant au hasard un membre de phrase dans une rangée de la première colonne, puis un autre dans une rangée différente de la deuxième colonne jusqu’à ce qu’on arrive ainsi à la dernière colonne, on obtient une phrase du plus haut comique. On peut recommencer l’exercice à volonté en changeant chaque fois de rangée pour chaque colonne.

C’est exactement ce principe qui est appliqué à la boîte à idées, sauf que les « phrases » obtenues n’ont pas pour but de faire rire (du moins en principe), mais de servir de base à des éléments de solution (« scénarios ») pour le problème à résoudre. Dans le tableau de la boîte à idées – appelé « matrice » –, les titres de colonnes sont des paramètres associés au problème tandis que les rangées contiennent les options, déclinaisons ou possibilités pour chaque paramètre.

Les participants éprouvent beaucoup de plaisir à combiner et recombiner les différentes options : comme il s’agit simplement d’associer des éléments sans se poser de questions, leur cerveau analytique ne s’interpose pas. C’est le résultat des combinaisons multiples qui met en lumière des pistes de solution nouvelles et originales.

L’outil « boîte à idées » s’appelle aussi « matrice morphologique ».

Résultats

  • Des options multiples permettant l’élaboration de scénarios.
  • Des résultats inattendus résultant du caractère aléatoire de l’exercice.
  • Nombre très élevé de scénarios différents (dans les 10 000!) si la matrice comporte quatre paramètres (colonnes) avec dix rangées par colonne!

Conditions de succès

  • Ne pas passer trop de temps à construire la matrice. L’important, ce sont les scénarios qu’elle permet de créer.
  • Limiter le nombre de paramètres, déclinaisons et options. Plus la matrice comportera de colonnes et de lignes, plus les scénarios seront complexes à gérer. Il vaut mieux travailler avec une petite matrice au départ pour découvrir le potentiel de l’outil.

Méthode

1. Énoncer le problème

Comme dans toute séance de génération d’idées, assurez-vous de présenter à l’équipe un énoncé de problème clair et compris de tous. Affichez-le bien visiblement. Rappelez les règles de divergence (pensée créatrice).

2. Énumérer les principaux paramètres

Énumérez les principaux paramètres associés au problème à résoudre. Ce sont des parties ou variables du problème. Ils peuvent avoir plusieurs formes et prendre plusieurs valeurs.

Écrivez chacun de ces paramètres en en-tête de colonne dans un tableau. Il est préférable de se limiter à trois ou cinq paramètres, sinon il sera difficile de produire des scénarios faciles à analyser.

3. Inscrire les options pour chaque paramètre

Sous chaque paramètre, énumérez une variété d’options, déclinaisons ou variables. Il peut s’agir de type, de variétés, de qualificatifs, etc. (voyez l’exemple à la fin de cette fiche). Encore une fois, essayez de vous limiter à un maximum de huit options.

4. Créer des associations amusantes

C’est ici que le plaisir débute ! Pour explorer de nouvelles avenues, combinez au hasard une option de chacun des paramètres (choisissez une option par colonne).

Une bonne façon de créer des combinaisons vraiment aléatoires est d’utiliser des numéros à partir d’éléments extérieurs à l’exercice. Vous pouvez par exemple prendre le dernier chiffre des numéros de téléphone des participants, le troisième chiffre de leur numéro d’assurance sociale, etc.

Écrivez la liste de chacune des combinaisons.

5. Exploiter les possibilités!

Les participants ont maintenant devant eux une liste de phrases dont les éléments ont été aléatoirement combinés. Demandez-leur de s’inspirer de ces phrases pour produire des options. Rappelez-leur que les phrases initiales ne constituent qu’un point de départ. Il faut aller plus loin que les phrases aléatoires ! Laissez-vous inspirer par les combinaisons infinies pour élargir votre champ de réflexion. Tout est permis ! Il ne vous restera ensuite qu’à récolter les options.

Exemple

1. Énoncer le problème

Comment éliminer la congestion automobile sur les ponts?

2. Énumérer les principaux paramètres

Dans ce cas, nous choisissons : les autres véhicules, le moment de la journée, l’environnement, les chauffeurs et les événements.

3. Inscrire les options pour chaque paramètre

4. Faire des associations de manière ludique pour générer des options!

L’une des phrases obtenues aléatoirement se lit : « des minounes en direction du travail le matin roulent sur une surface glacée avec des chauffeurs endormis pris dans un carambolage ».

À quelles solutions ce scénario vous fait-il penser, sachant que nous souhaitons éliminer la congestion sur les ponts ?

  • Les voitures de plus de 10 ans ne devraient pas avoir le droit de circuler le matin dans le sens de la circulation lourde.
  • Les voitures de plus de 10 ans devraient faire l’objet d’une inspection périodique.
  • L’arrivée au bureau devrait être automatiquement repoussée de deux heures lorsqu’il y a surface glacée.
  • Les conducteurs devraient passer un test d’acuité sensorielle.
  • Etc.

5. Exploiter les possibilités!

Poursuivez avec d’autres combinaisons.

Références

  • HUYGHE, François-Bernard (cité par), Cours de langue de bois, École nationale d’administration [en ligne]. Consulté le 5 juillet 2017.
  • DUCLOS , Manon et MATTE , Sylvain, GIN702 : Créativité et résolution de problèmes en génie, Faculté de génie, maîtrise en gestion de l’ingénierie, Université de Sherbrooke, 2006.
  • MILLER, B., VEHAR, J. et FIRESTEIN, R., Créativité sans limites (traduction par S. Matte, de Creativity Unbound), Foursight, Chicago, 2003.
  • ISAKSEN, S., DORVAL , B. et TREFFINGER, D., Résoudre les problèmes par la créativité : la méthode CPS, Éditions d’organisation, Paris, 2003, ISBN 2-7081-2894-9.

Cette ressource est réservée
aux membres seulement

Pour lire la suite, choisissez l’une des deux options suivantes :

Ressources similaires