Retour aux ressources
Résumé de congrès | 31 mai 2021

Les rencontres de génie!

Contenu réservé aux membres

Disruptive innovation ou comment révolutionner notre façon de créer, produire et distribuer les produits et services – Tom Wujec

Deux TED populaires de Tom Wujec : Marshmallow challenge et How to make a toast

Toute industrie numérisable est condamnée à se transformer. Cela concerne non seulement les processus manufacturiers, mais aussi la propriété intellectuelle. Et les choses bougent, parfois lentement, parfois très vite. L’innovation suit toujours le même continuum : elle commence par être impossible et impraticable pour devenir possible et nécessaire!

Cinq stratégies pour soutenir l’innovation

  1. Comprendre les impacts des forces du changement.
  2. Tirer parti des technologies émergentes.
  3. Identifier les problèmes qui comptent et vont compter.
  4. Profiter des succès numériques.
  5. Commencer n’importe où.

Trois tendances de la quatrième révolution industrielle selon Tom Wujec

Son prochain livre sera disponible dans moins d’un mois : The Future of Making.

Panel de discussion sur la culture d’innovation comme levier de croissance – Olivier Schmouker, Christophe Billebaud, Alex Veilleux, Michel Landry, Simon De Baene et Sébastien Provencher

Les grandes lignes

  • L’innovation arrive quand on commence à faire plus que se comparer à la compétition.
  • Il faut alimenter les agents de changement naturels dans l’organisation.
  • Quand on travaille à temps plein sur ce qui va bien, on ne prend pas le temps de travailler sur ce qui n’existe pas! C’est pourquoi il faut provoquer des occasions.
  • Le problème avec l’innovation, c’est que ça ne marche pas souvent! Il faut donc célébrer les erreurs. À ce propos, voir l’événement Failcamp qui aura lieu le 16 juin 2017 à Montréal.

Des conseils à donner ?

  • Commencez par votre rayon d’action : faites du bruit, essayez, réessayez, recommencez, soyez persévérants!
  • Invitez deux collègues que vous ne connaissez pas à venir « jaser » devant la machine à café…
  • Joignez une startup!
  • Soyez fous!
  • Posez-vous toujours la question : qu’est-ce que vous faites maintenant pour innover?

Comment s’adapter aujourd’hui au monde du travail de demain? – Olivier Schmouker

Il faut se réinventer sur trois plans :

  • nos rapports humains
  • nos rapports humains-robots
  • l’établissement d’une connexité.

Tendance 1 dans les rapports humains : bye bye boomers, bonjour milléniaux!

Une étude canadienne de la firme Ranstad sur ce que les boomers pensent des milléniaux a révélé ce qui suit :

  • les milléniaux sont peu concentrés
  • ils ne respectent pas les plus âgés
  • ils sont paresseux et irresponsables.

Inversement, la même question a été posée aux milléniaux sur ce qu’ils pensent des boomers. Êtes-vous prêts? Voici leurs réponses :

  • les boomers sont ouverts d’esprit
  • ils ont des points de vue originaux
  • ils sont facilement distraits
  • ils sont créatifs.

Ce que les milléniaux souhaitent :

  1. Pas un boss, mais un coach! Ils aiment dialoguer et recevoir constamment de la rétroaction. Avant tout, un coach, ça comprend, ça soutient et ça conseille.
  2. Pas un leader, mais un catalyseur! Ils aiment appartenir à une équipe où règne une bonne chimie. Le leader du XXIe siècle doit être au service des autres.

« Ça n’a pas de sens d’engager des gens intelligents et de leur dire quoi faire! Chez Apple, nous engageons des gens intelligents pour qu’ils nous disent quoi faire! » – Steve Jobs

Tendance 2 dans les rapports humains-robots – les robots intelligents vont déferler!

Près de la moitié (47 %) des emplois actuels présentent un risque élevé d’être exercés d’ici 10 à 20 ans par un robot. Le top 5 des secteurs touchés :

  1. transports
  2. production
  3. installation, maintenance, réparation
  4. construction et extraction
  5. agriculture, pêche et foresterie.

L’ingénieur du XXIe siècle sera vite dépassé. Il devra ajouter plusieurs cordes à son arc, notamment en management, arts, design et architecture.

Deux trucs pour devenir indispensable :

  1. miser sur la valeur ajoutée de chaque employé
  2. aider chaque employé à gagner en agilité.

Tendance 3 : La connexité

Les milléniaux veulent socialiser! Deux trucs pour faciliter la connexité :

  1. quand on tient une réunion, demander aux participants de rester debout et de former un cercle
  2. faire du bien autour de soi.

En effet, depuis dix ans une constante ressort des études : les gens heureux sont ceux qui font du bien autour d’eux. Il faut donc donner l’exemple. Ce peut être une chose aussi simple que de faire un compliment ou dire à un collègue : « j’ai trente minutes de libres aujourd’hui, est-ce que je peux t’aider dans quelque chose? ».

OSER prendre des risques pour mieux innover – MarieChantal Chassé

Son leitmotiv :

O bserver

S ystématiser

E ngager

R éussir ou relaxer et recommencer!

Faites de votre travail votre terrain de jeu et respirez chaque jour!

Atelier sur la gestion de la performance pour maximiser les résultats et développer la motivation – Ingrid Kelada

Les individus ont beaucoup plus d’options qu’autrefois. Ils choisissent leur organisation, leur leader, leurs actions. Ils ont le pouvoir de rester… ou de partir. Les pires gaffes des gestionnaires sont de ne pas responsabiliser les membres de leur équipe, de ne pas les considérer et de ne pas les reconnaître.

Le top 2 des plaintes des employés : mauvaise communication et manque de reconnaissance!

Quelle est la différence entre mobilisation et engagement?

La mobilisation est l’acte de préparer les troupes et du matériel afin de lancer une attaque.

L’engagement est un état d’esprit positif et satisfaisant lié au travail :

  1. vigueur (dimension physique) : ma job me donne de l’énergie
  2. dévouement (dimension émotionnelle) : je suis fier de mon travail
  3. absorption (dimension cognitive) : je ne vois pas le temps passer.

Les éléments clés :

  • le sens donné au travail
  • l’utilisation et le développement des talents
  • la reconnaissance.

Cinq comportements efficaces du gestionnaire :

  • sa présence
  • sa capacité à soutenir
  • ses discussions ouvertes
  • son coaching et sa rétroaction
  • sa reconnaissance maintenant (pas lors du suivi mensuel!).

Atelier : Développer son intelligence relationnelle en gestion – Kathryn Peterson

Articles suggérés :

The Economics of Empathy – Having empathetic leaders makes smart business sense
What’s the Number 1 Leadership Skill for Overall Success?

Cette ressource est réservée
aux membres seulement

Pour lire la suite, choisissez l’une des deux options suivantes :

Ressources similaires