Retour aux ressources
Fiche outil

Analyse SWOT (FFOM)

Contenu réservé aux membres

Identifier menaces et opportunités

L’analyse SWOT (Strength – Weaknesses – Opportunities – Threats), souvent traduite en français par FFOM (Forces – Faiblesses – Opportunités – Menaces), sert à évaluer la situation actuelle de votre entreprise afin d’établir les enjeux importants. De ces derniers découleront des orientations, initiatives ou projets stratégiques. L’analyse SWOT permet de dresser la liste des facteurs internes (S et W) sur lesquels nous pouvons agir ainsi que des facteurs externes (O et T) que nous pouvons impacter, mais non contrôler.

Puisque l’environnement est changeant, l’exercice SWOT est réalisé à chaque cycle de planification stratégique. Il est important de baser cette analyse sur des faits et de l’utiliser adéquatement pour développer les plans d’action futurs.

Résultats

  • Données factuelles sur la situation actuelle de l’entreprise et son environnement.
  • Aide à l’élaboration de stratégies à long terme.
  • Initiatives concrètes consolidées… à condition d’avoir poussé la réflexion après avoir rempli la matrice SWOT !

Conditions de succès

  • Baser les informations sur des faits.
  • Connaître précisément les conditions du marché, les besoins des clients, les contraintes des fournisseurs et de la concurrence.
  • Ne pas confondre avec la situation désirée ! L’analyse SWOT vise à vous positionner maintenant.

Méthode

Même si l’analyse SWOT est l’outil de prédilection pour la planification stratégique d’une organisation, il peut aussi être utile dans d’autres contextes : définir les conditions d’une convention collective, comprendre dans quoi on s’engage avant d’investir dans un nouveau secteur, etc.

Pour faire une bonne analyse SWOT, il est important d’utiliser toutes les sources de données auxquelles vous avez accès. Certains choisissent de commencer l’exercice en équipe, d’autres prépareront religieusement le terrain avec des informations déjà disponibles pour minimiser les pertes de temps. C’est cette deuxième approche que nous vous suggérons.

1. Collecter les données liées aux facteurs internes

Pour les facteurs internes, voici quelques pistes d’information à recueillir :

  • sondages, retours et plaintes clients;
  • sondages employés ou indicateurs d’équipe (taux d’absentéisme, mobilisation, etc.);
  • capacités actuelles de vos procédés, produits, services;
  • ressources que vous possédez : marque, investissements, éléments d’actif, atouts;
  • processus d’affaires : état de santé, indicateurs, tendances, etc.;
  • toute autre information pertinente sur laquelle vous avez du contrôle dans votre entreprise.

Il suffit ensuite de classer toutes les informations en forces ou faiblesses, selon le cas.

2. Étudier votre environnement externe

Pour se tenir à l’affût, la direction doit être vigilante face à toutes les opportunités qui se présentent. Pour cela, il faut mettre à contribution tous les réseaux disponibles (réseau de connaissances, employés traitant directement avec les clients, etc.). La recherche ne doit pas se limiter aux seules conditions actuelles du marché. Il faut anticiper la concurrence qui, aujourd’hui, peut venir de tous les côtés. C’est ce qu’on appelle faire de la vigie ou de la veille informationnelle.

Peu d’entreprises pratiquent actuellement une vigie formelle, ce qui complique les choses au moment de collecter les informations nécessaires à toute bonne planification stratégique. Les facteurs externes sont liés à votre environnement, la compétition, le marché, l’industrie, la situation économique, etc.

Voici quelques pistes :

  • analyses compétitives et études de marché;
  • balisage avec d’autres entreprises;
  • situation politique ou économique actuelle – importations, exportations, etc.;
  • statistiques publiques pour votre champ d’activité;
  • rétroaction de vos clients, fournisseurs ou partenaires sur l’état actuel de vos compétiteurs ou du marché;
  • toute autre information qui peut vous sembler pertinente et qu’il vous faut considérer comme facteur externe pouvant vous influencer (ex. travaux de réfection futurs autour de votre établissement entraînant une baisse de fréquentation ou disparition d’un concurrent permettant d’ajouter un nouveau service).

Vous classez ensuite les informations selon leur appartenance : menaces ou opportunités.

3. Réunir l’équipe

À partir de la matrice que vous avez remplie, vous pouvez maintenant organiser une réunion dont le but sera de présenter les données de base pour vérifier s’il en manque. Si l’équipe estime qu’il faut trouver d’autres catégories de données, elle peut au besoin définir le mode de collecte. Il est important d’avoir un consensus général sur les informations de la matrice pour pouvoir considérer cette dernière comme terminée.

4. Identifier les enjeux

Avec la matrice réalisée à l’étape 2, on peut maintenant prendre du recul pour dégager les grands enjeux.

Un enjeu permet de savoir ce qui risque de se produire si on ne va pas de l’avant avec l’initiative ou la démarche faisant l’objet de l’analyse SWOT.

Quels sont les enjeux auxquels l’entreprise doit ou devra faire face   ? Ces enjeux sont constamment en mouvement. Qu’est-ce qui se dégage de la situation actuelle  ? Que pouvez-vous observer  ? Si vous aviez à résumer ce qui se passe dans l’immédiat, quel constat feriez-vous   ?

Il est d’usage d’énumérer les enjeux sous forme de liste. Un truc pour demeurer simple et concis : imaginez-vous à la télé, à la manière d’un journaliste qui présente un reportage : que dites-vous à la caméra  ?

5. Communiquer et passer à l’étape suivante : la planification

Communiquez vos résultats et poursuivez votre démarche de planification stratégique. La mobilisation est souvent à son plus fort à ce stade-ci de l’exercice. Les gens veulent poursuivre et aller de l’avant  !

Misez sur l’élan ainsi créé pour élaborer vos orientations stratégiques et les projets qui en découlent. Vous aurez besoin de votre analyse SWOT pour ce faire.

Références

Cette ressource est réservée
aux membres seulement

Pour lire la suite, choisissez l’une des deux options suivantes :

Ressources similaires