Retour aux ressources
Fiche outil | Monique Foisy

Sources d’assistance et de résistance

Contenu réservé aux membres

Gérer l’acceptation de projets

Vous avez un projet à réaliser et vous vous demandez de quels appuis il bénéficie et quelles sont les forces qui pourraient s’y opposer?

Voici un outil qui vous permettra non seulement d’identifier les sources d’assistance et de résistance à prendre en compte, mais aussi de faire ressortir des façons de vaincre ces résistances.

Lorsqu’on parle de « sources d’assistance et de résistance », on pense tout de suite à ceux et celles qui pourraient être d’accord avec le projet ou s’y opposer. La question qui se pose alors est: qui?

Mais il n’y a pas seulement des personnes qui peuvent faciliter un projet ou y faire obstacle. De nombreux autres facteurs sont à considérer et la meilleure façon de les débusquer est de poser les questions: quoi, quand, où, pourquoi, comment, combien?

Résultats

  • Identification de partisans et d’alliés avec des actions pour renforcer leur assistance.
  • Identification des opposants et des actions à réaliser pour diminuer leur résistance.
  • Diminution des risques associés au changement.

Conditions de succès

  • S’assurer de ne négliger aucune source de résistance.
  • Miser sur les sources d’assistance en parlant avec les parties prenantes.
  • Choisir soigneusement l’équipe de travail afin de brosser un portrait exact de la réalité.

Méthode

La réflexion sur les sources d’assistance et de résistance est basée sur la technique des Sept questions clés.

Étudiez le tableau ci-après. Il contient les sept questions pour les sources d’assistance et de résistance (14 au total). Vous y trouverez également une quatrième colonne qui vous permettra de formuler les problèmes à résoudre pour vaincre la résistance.

Votre travail consistera à construire un autre tableau dans lequel les questions seront remplacées par des réponses.

1. Identifier les sources d’assistance et de résistance

Construisez un tableau identique au modèle ci-dessus et dans lequel les questions aux colonnes 2 et 3 auront une réponse. Le but n’est pas de remplir le tableau en entier. Il se peut qu’une question ne produise aucune réponse (par exemple le « où » ou le « quand »). Visez plutôt à effectuer une réflexion honnête en regard de tous les aspects. Vous pouvez par exemple recourir au remue-méninges si vous travaillez en équipe. Étant donné que le nombre d’options est souvent peu élevé, vous pouvez projeter le tableau à partir d’un ordinateur et le remplir en direct. Le bon vieux tableau à feuilles mobiles peut aussi très bien faire l’affaire…

2. Identifier les problèmes à résoudre pour vaincre les résistances

Retournez au tableau modèle et poursuivez la création de votre tableau en répondant aux questions de la quatrième colonne. Vous devez ici imaginer une ou des réponses à chacune des sources de résistance.

3. Voyez comment profiter des sources d’assistance

Nous allons maintenant ajouter une nouvelle colonne numérotée 3 et dans laquelle vous allez indiquer pour chaque question clé les façons de mettre à profit les sources d’assistance. Pour chaque source d’assistance ou de résistance, faites appel à un remue-méninges rapide.

4. Déterminer comment résoudre les problèmes de résistance

La dernière étape de construction du tableau consiste à ajouter une sixième colonne. Dans celle-ci, vous allez produire une série d’options pour résoudre les problèmes soulevés en lien avec la résistance. Ici également, le remue-méninges est indiqué.

5. Analyser les actions des colonnes 3 et 6

Le contenu des colonnes 3 et 6 constitue en principe votre plan d’action pour faire passer votre projet de l’idée à la réalité. S’il y a lieu, vous pourrez au préalable analyser davantage ces actions afin de les améliorer.

Références

  • DUCLOS, Manon et MATTE, Sylvain, GIN702 : Créativité et résolution de problèmes en génie, Faculté de génie, maîtrise en gestion de l’ingénierie, Université de Sherbrooke, 2006.
  • ISAKSEN S., DORVAL, B. et TREFFINGER, D., Résoudre les problèmes par la créativité : la méthode CPS, Éditions d’organisation, Paris, 2003, ISBN 2-7081-2894-9.

Cette ressource est réservée
aux membres seulement

Pour lire la suite, choisissez l’une des deux options suivantes :

Ressources similaires